Chine : Mercedes anticipe une forte demande de véhicules électriques

Publié le 22 novembre 2017 à 09h00 | La rédaction | 2 minutes

Pour satisfaire les ambitions chinoises, le groupe Daimler accroit sa capacité de production de véhicules électriques et de batteries

Pour satisfaire les ambitions chinoises, le groupe Daimler accroit sa capacité de production de véhicules électriques et de batteries

L'allemand Daimler AG prévoit d'investir plus de 640 millions d’euros en Chine afin d’y développer sa capacité de production de véhicules électriques et de batteries. Cette opération sera conjointement réalisée avec son partenaire chinois BAIC Motor.

 

Daimler accroit ses investissements en Chine

L'allemand Daimler AG prévoit d'investir plus de 640 millions d’euros en Chine, une opération qui sera conjointement réalisée avec son partenaire chinois BAIC Motor, afin d’y développer sa capacité de production de voitures électriques et de batteries Lithium-Ion. Cette nouvelle offensive du constructeur entre dans le cadre de son plan de croissance pour les véhicules à énergies nouvelles (NEV) pour lequel il va consacrer 10 milliards d’euros durant les prochaines années. « S'il y a un pays dans le monde qui pourrait faire croître la demande pour les véhicules électriques, c'est la Chine, parce qu'aucun autre pays n'a autant de grandes villes », a déclaré Hubertus Troska, directeur des opérations de Daimler en Chine, en marge du salon international de l’automobile de Guangzhou, qui fermera ses portes le 26 novembre prochain.

Daimler Chine 

Incitation forte pour l’achat de véhicules électriques

Alors que plusieurs aides et subventions publiques à l'achat de modèles « zéro émission » seront progressivement supprimées au cours des prochaines années dans l’Empire du Milieu, M. Troska ne s’en émeut pas outre mesure. Il estime « forte » l’incitation pour les consommateurs chinois « à opter pour les voitures électriques ». Cette situation, dit-il, s’explique par l’engagement du gouvernement du pays qui a multiplié les constructions d’infrastructures de recharge à destination des NEV. Pour Gary Silberg, analyste chez le cabinet d’audit KPMG, l’engagement de Daimler et d’autres constructeurs traditionnels dans les modèles électriques constitue un véritable tournant dans leur histoire. « Ce n’est pas dans leur ADN » a-t-il dit.


Stockage d'énergie et concurrence de Tesla 

Plus tôt cette année, Daimler a lancé ses batteries stationnaires sur les marchés allemand, britannique et américain, qui se trouvent ainsi directement en concurrence avec les Powerwall de son rival américain Tesla. La firme de Stuttgart a aussi récemment mis en service l'un des plus grands systèmes de stockage d’énergie stationnaires d’Europe, dans la ville de Kamenz, en Allemagne. Des actions qui semblent être dictées par une stratégie qui consiste à construire un écosystème de nouveaux services et de produits autour des véhicules électriques. Et qui montrent qu’il est fin prêt pour les batailles à venir dans l’électrique et dans le stockage d’énergie.