Chine : une usine de batteries et 10 modèles électriques pour General Motors

Publié le 25 septembre 2017 à 15h00 | La rédaction | 3 minutes

D’ici 2020, le groupe américain aura lancé 10 nouveaux véhicules électriques ou hybrides en Chine tandis que son usine de batteries sera opérationnelle dès 2018

D’ici 2020, le groupe américain aura lancé 10 nouveaux véhicules électriques ou hybrides en Chine tandis que son usine de batteries sera opérationnelle dès 2018

General Motors commercialisera au moins 10 nouveaux véhicules à énergie nouvelle (NEV) en Chine d'ici 2020. Dès cette année, le constructeur américain va également y démarrer la construction d’une usine de batteries afin de soutenir la croissance de ses ventes de modèles électriques.

 

Au moins 10 véhicules hybrides rechargeables ou électriques

General Motors commercialisera au moins 10 nouveaux véhicules à énergie nouvelle (NEV) en Chine d'ici 2020, a déclaré son PDG, Mary Barra, lors d'une conférence de presse donnée dans la ville de Shanghai il y a quelques jours. D'ici 2025, la quasi-totalité de tous les modèles Buick, Cadillac et Chevrolet vendus en Chine auront une déclinaison électrique a par ailleurs avancé Mme Barra.

GM commercialise actuellement dans l’Empire du Milieu trois modèles de NEV. La Buick Velite 5, qui n’est autre que la Chevrolet Volt de seconde génération mais dont l’appellation a été modifiée sous les cieux chinois, la Baojun E100, une petite citadine tout-électrique, et la Cadillac CT6 à motorisation hybride rechargeable.

« Notre leadership moderne dans l'électrification n'est pas nouveau » a affirmé Mme Barra lors de sa conférence, qui a profité de l’occasion pour émettre des réserves sur la pertinence de la politique de quotas de NEV que la Chine voudrait instaurer dès l’année prochaine.

Buick Velite 5 

Nouvelle usine d'assemblage de batteries à Shanghai

Afin de soutenir la croissance de ses ventes de véhicules électriques et hybrides dans le pays, la numéro 1 de General Motors a également annoncé que l’entreprise va démarrer la construction d’une nouvelle usine d'assemblage de batteries lithium-ion à Shanghai, et ce dès cette année. Une opération qui sera réalisée en collaboration avec son partenaire local, le constructeur chinois SAIC à travers leur filiale commune SAIC-GM.

« GM et nos coentreprises s'engagent à fournir des produits de classe mondiale à nos clients en Chine, ainsi que l'expertise technique et commerciale pour aller vers un futur de la mobilité personnelle. Aucune entreprise ou organisation n'a toutes les réponses aux défis auxquels nous sommes actuellement confrontés ou ceux à venir » a poursuivi Mme Barra.

 

Appui nécessaire des pouvoirs publics chinois

La volonté de la Chine de soutenir coûte que coûte la progression des modèles hybrides et 100 % électriques nécessitera un soutien des pouvoirs publics afin d’élargir les consommateurs intéressés par ces véhicules, a par ailleurs soutenu Mary Barra. « Alors que nous explorons tous les canaux pour stimuler les ventes de NEV, le travail de construction visant l’acceptation sans réserve des consommateurs vis-à-vis des NEV dépendra d’un effort conjoint et continu entre le gouvernement et les constructeurs automobiles » a-t-elle ainsi pointé.