Démissions en cascade : le sino-américain Faraday Future en difficulté

Publié le 22 novembre 2017 à 13h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

La start-up californienne à capitaux chinois enregistre de nombreuses démissions à sa direction et son avenir est en suspend

La start-up californienne à capitaux chinois enregistre de nombreuses démissions à sa direction et son avenir est en suspend

Faraday Future, start-up de véhicules électriques basée en Californie mais à capitaux majoritaires chinois, vient d’enregistrer une nouvelle démission. Cette fois-ci, c’est au tour de Stefan Krause, son très expérimenté directeur financier, de claquer la porte.

 

Démissions en cascade

Les ennuis s’accumulent chez Faraday Future (FF). On apprend en effet que Stefan Krause, son très expérimenté directeur financier, a décidé de démissionner de sa fonction sept mois seulement après l’avoir occupée. L’information a été révélée par nos confrères du site Jalopnik. Encore un départ au sein de la jeune entreprise, créée il y a maintenant trois ans, et qui rejoint une liste de noms de collaborateurs déjà fournie ayant démissionné ou contraints de quitter leur poste.

Par ailleurs, le site The Verge rapporte que deux autres cadres de FF seraient également sur le départ. Ulrich Kranz, son directeur technique, un ancien de BMW, tout comme Stefan Krause, recruté au mois de juillet de cette année, et Bill Strickland, son chef de la fabrication de véhicules, transfuge de Ford. Pour mémoire, Pontus Fontaeus, le chef du design de la marque, avait également donné sa démission début octobre. 

Faraday Future 

Un dirigeant qui suscite la défiance

Stefan Krause a rejoint FF au mois de mars après avoir occupé des postes exécutifs au sein du groupe BMW, mais aussi de la Deutsche Bank. Une recrue de premier choix, selon les commentateurs, et qui devait aider le constructeur de voitures électriques à trouver de nouveaux investisseurs pour développer de nouveaux modèles. Une mission que celui-ci aurait accomplie avec une certaine efficacité, selon les sources interrogées par Jalopnik, mais dont la poursuite était soumise à une importante condition : en contrepartie de l’argent qu’ils versent, les investisseurs ont exigé que Jia Yueting, fondateur, dirigeant et actionnaire majoritaire de FF, abandonne les rênes de la compagnie qu’il a créée. Sans surprise, la nouvelle clause a essuyé un refus net, refus qui aurait accélérer le départ de M. Krause.

 

Poursuite en justice

Le départ de son directeur financier a suscité beaucoup de remous au sein de la direction de FF. Cette dernière menace maintenant de poursuivre en justice l’ancien cadre. « L'éventuelle violation de la loi par Stefan Krause et le manque de contribution aux objectifs de FF au cours de son mandat depuis mars ont conduit à de graves dommages aux intérêts de FF et de ses investisseurs. FF est actuellement en train d'intenter des actions en justice à la suite de la malversation et du manquement au devoir de Stefan Krause », a-t-elle écrit dans un communiqué. Affaire à suivre, donc.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.