Faraday Future : la grande ambition électrique touche à sa fin

Publié le 06 février 2017 à 18h00 | Fabrice SPATH | 4 minutes

Premier modèle de grande série, le crossover électrique FF 91 devrait entrer en production fin 2017

Premier modèle de grande série, le crossover électrique FF 91 devrait entrer en production fin 2017

Un mois seulement après la présentation de son crossover électrique FF 91, le constructeur sino-américain vient officiellement de réduire ses ambitions. Son futur site de production sera ramené à une taille beaucoup plus modeste et sa gamme ne comptera à terme que 2 modèles, concurrents des Tesla Model S et Model X.

 

De l’ambition, beaucoup d’ambition

En 2014, le concurrent du californien Tesla Motors semblait être né au cœur de la Silicon Valley. Inspiré du nom du célèbre physicien britannique, Faraday Future intriguait par son site ultrasecret de R&D, le recrutement de « top managers » issus des plus grands noms de l’industrie automobile ou encore son appartenance au groupe tentaculaire chinois Le Eco œuvrant notamment dans la téléphonie et les services de vidéo à la demande. Annoncé quelques semaines avant la présentation du concept FF ZERO 1 début janvier 2016 au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, le projet d’une usine de production avait favorablement impressionné l’écosystème du véhicule électrique.

Sur un site de 35 hectares situé au nord de Las Vegas (Nevada), Faraday Future devait investir 1 milliard de dollars. Une manne financière destinée à accroître les capacités de production initialement fixées à 1 million d’unités à l’horizon 2020. A cette date, 7 modèles auraient dû se trouver au catalogue de la firme sino-américaine. Ambitieux, son directeur exécutif Nick Sampson – accessoirement architecte du châssis de la Tesla Model S – ne souhaitait rien de moins que de « réécrire le futur de l’automobile ». Un manque évident de modestie qui a publiquement refait surface début janvier 2017 lors du lever de rideau sur son premier modèle de grande série.

Faraday Future FF91 

Commandes et liquidités

Baptisé FF 91, le crossover électrique aux 700 km d’autonomie a été bien accueilli par la presse et le grand public. Un accueil qui s’est traduit par quelque 64 000 précommandes, un record pour un véhicule dont le prix public (non précisé à ce jour) devrait allègrement dépasser les 140 000 euros. L’état de grâce a touché à sa fin lorsque clients et journalistes ont tenté de connaître le nombre de commandes fermes assorties d’un acompte de 5 000 dollars. Le couperet tombe avec seulement 60 pré-réservations de ce type confirmées par le porte-parole du constructeur. Une douche froide qui n’a pas vraiment été une surprise pour la concurrence et l’écosystème du véhicule électrique tant l’entreprise avait multiplié les faux pas les mois précédents.

A commencer par une consommation élevée des liquidités de l’entreprise qui a entraîné Faraday Future dans la spirale des défauts de paiement. Parmi les clients mécontents, l’équipementier Futuris et le groupe de média Mill Group qui ont décidé de poursuivre en justice la société présidée par Jia Yueting. Une mauvaise gestion financière de l’activité qui va de pair avec le départ de 12 hauts dirigeants sur les 9 derniers mois. Ces coups durs ont eu pour principale conséquence de réduire les investissements du constructeur et ceux de la société-sœur Lucid Motors qui a révélé en décembre dernier sa berline électrique Air équipée d’une chaîne de traction identique au crossover FF 91.

FF 91 : la voiture électrique la plus rapide se dévoile au CES 

Dernière chance ?

Pour tenter de remettre l’activité automobile sur les rails, Jia Yueting et son équipe devrait procéder fin 2017 à une augmentation de capital. Le financement de son développement passera également par la contraction d’emprunts auprès d’investisseurs américains courant 2018. Concernant le projet d’appel à l’épargne publique attendu pour 2020, celui-ci pourrait bien être repoussé aux calendes grecques. En témoignent les récentes annonces officielles concernant le plan d’économies mis en place par la maison-mère, les incertitudes planant sur le devenir du site concurrent à la Tesla Gigafactory ou encore le rétrécissement de la gamme. De 7 modèles annoncés en 2016, la future gamme Faraday Future n’en comptera finalement que 2. A savoir le SUV FF 91 puis la berline FF 81, respectivement concurrentes des Tesla Model X et Model S. Il semble bien que le jeune constructeur ne réécrira que très modestement le futur de l’automobile.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.