Navya : trois navettes sans chauffeur testées sur le parvis de La Défense

Publié le 16 juillet 2017 à 11h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Dès septembre, trois navettes Navya électriques et totalement autonomes desserviront quotidiennement le quartier de La Défense

Dès septembre, trois navettes Navya électriques et totalement autonomes desserviront quotidiennement le quartier de La Défense

Dans le cadre d’une nouvelle expérimentation sur la mobilité autonome, le Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF) teste trois navettes électriques Navya sur le parvis du quartier d’affaire de La Défense.

 

Navettes autonomes et électriques

Sous l’égide du Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF), rebaptisé Ile-de-France Mobilité, l’esplanade de La Défense accueillera de façon expérimentale trois véhicules électriques et autonomes de la société française Navya. Officialisant le début de l’expérience d’une période de six mois, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, a donné le coup d’envoi du programme le 3 juillet dernier, en compagnie de Patrick Devedjian, président du département des Hauts-de-Seine. Selon Mme Pécresse, il s’agit d’une expérimentation inédite à l’échelle mondiale. « Nous avions réalisé une première expérimentation sur le pont Charles-de-Gaulle entre janvier et avril. Nous lançons à présent le premier service expérimental de navette autonome d’Ile-de-France, à La Défense où travaillent 160 000 salariés », a-t-elle ajouté.

Navya Arma fonctionnement 

Sans conducteur dès septembre 2017

Pour Jean-Pierre Farandou, président de Keolis, l’opérateur de transport public urbain filiale de la SNCF et actionnaire minoritaire de Navya, « la première mondiale réside dans le fait que, à la rentrée de septembre, plus aucun employé ne sera à bord du véhicule. La navette sera pour le coup 100 % autonome. » En effet, durant les trois premiers mois de lancement, un opérateur restera à bord pour accueillir les passagers et pourra prendre les commandes à tout moment. Ce ne sera qu'à la rentrée 2017 que les minibus pourront se déplacer seuls. Totalement gratuits, deux de ces navettes de cinq mètres de long capables de transporter jusqu’à 15 personnes, dont 11 assises et 4 debout, desserviront le quartier toutes les 10 minutes du lundi au vendredi entre 8 heures et 20 heures, chacun son propre circuit. La troisième circulera sur un trajet davantage destiné aux touristes durant les week-ends et jours fériés de 10 à 18 heures à une fréquence de 20 minutes.

 

AMBITIONS : selon Valérie Pécresse, l’objectif est de « voir comment les navettes autonomes s’intègrent dans un environnement dense et de proposer de nouveaux services aux usagers », tout en contribuant à faire de l’Ile-de-France « la première smart région d’Europe ».

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.