Energy Observer : le bateau à hydrogène fait escale à Marseille

Publié le 08 décembre 2017 à 07h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

Le catamaran à hydrogène Energy Observer a entamé le 26 juin une tournée internationale de 6 ans

Le catamaran à hydrogène Energy Observer a entamé le 26 juin une tournée internationale de 6 ans

Puiser l’énergie dans la nature sans l’abîmer, telle est la vision portée par les concepteurs de l’Energy Observer. Ce bateau propulsé à l’hydrogène et aux énergies renouvelables fait escale à Marseille jusqu’au 10 décembre.

 

Cinq continents, 50 pays et 101 escales au programme

L’Energy Observer, c’est un peu le futur. Long de plus de 30 mètres sur 13 mètres de large, il navigue en étant totalement autonome en énergie et sans dégager la moindre particule fine ou gaz à effet de serre. Depuis le début d’année, ce catamaran géant, véritable laboratoire flottant, a entamé un tour de France. Parti du port de Saint-Malo, il est déjà passé par Paris, Nantes, Bordeaux et plus récemment par Toulon. Du 1er au 10 décembre, il largue les amarres à Marseille, dans le bassin du MuCEM.

L’occasion pour les curieux de découvrir les modifications apportées à cet ancien voilier de compétition, importantes et très nombreuses, car il a fallu quatre années de travaux et de reconditionnement pour transformer le bateau, mais aussi le projet de l’équipage : naviguer à travers le monde jusqu’en 2022 – cinq continents, 50 pays et 101 escales au programme –, avec pour objectif de tester en conditions extrêmes des technologies de pointe préfigurant les réseaux énergétiques de demain. Mais également, et surtout, de démontrer au grand public, aux entreprises et aux politiques que la transition énergétique ne relève absolument pas de la chimère. Au programme : plongée immersive avec projection à 360°, exposition interactive et réalité virtuelle, entre autres.

Symbole du monde de demain

Mené par Victorien Erussard, coureur au large et officier de Marine marchande, et Jérôme Delafosse, scaphandrier professionnel et réalisateur de documentaires et, avec le concours de huit équipiers, l’Energy Observer est devenu le symbole du monde de demain, respectueux de son environnement – il n’a besoin d’aucune goutte de pétrole pour son fonctionnement –, et 100 % autonome en énergie. Pour arriver à un tel résultat, le catamaran a été équipé de deux éoliennes à axe vertical, d’une aile de traction intelligente, de deux moteurs électriques réversibles en hydrogénérateurs, ainsi que de plusieurs types de panneaux photovoltaïques répartis sur une surface de 130 m².

« Ce bateau résume ce que l’hydrogène est censé apporter à la construction d’un univers énergétique autonome : la capacité à gérer les écarts entre production et besoin. Et restituer ces écarts sous forme d’énergie électrique de manière intelligente », a déclaré Pierre-Etienne Franc, Directeur des marchés avancés et technologiques d'Air Liquide, firme qui soutient ce projet de tour du monde.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.