EV100 : une coalition destinée à électrifier les flottes des grandes entreprises

Publié le 26 septembre 2017 à 09h00 | La rédaction | 3 minutes

Baptisée EV100, l’initiative portée par 10 multinationales vise à électrifier l’intégralité de leurs flottes et à installer des bornes de recharge sur leurs sites

Baptisée EV100, l’initiative portée par 10 multinationales vise à électrifier l’intégralité de leurs flottes et à installer des bornes de recharge sur leurs sites

Le 19 septembre dernier, dix multinationales parmi lesquelles PG&E, Unilever, Ikea, DHL, Vattenfall et Baidu, ont décidé d’unir leurs forces dans une nouvelle coalition, baptisée EV100, dans le but d’accélérer l’adoption des véhicules électriques dans le monde.

 

Envoyer un signal fort au marché

L’initiative, une grande première dans le monde des affaires, a été officialisée à New York lors du Climate Week NYC, un événement organisé par le Climate Group, un organisme basé à Londres dont l’un des objectifs est de lutter contre le réchauffement climatique. « EV100 fera usage du pouvoir économique collectif des entreprises et de leur influence sur les employés et les consommateurs pour développer la demande de véhicules électriques et réduire leurs coûts » a déclaré Helen Clarkson, la porte-parole de Climate Group.

Selon Mme Clarkson, « ensemble, les membres de l'EV100 enverront un signal fort au marché selon lequel il existe une demande massive pour les véhicules électriques d’ici 2030 ou avant ». 2030 étant l’horizon avancé par la plupart des prévisionnistes actuels comme le véritable point de départ de l’adoption massive de ces véhicules.

Nissan e-NV200 

Une initiative qui arrive à un moment opportun

Roland Hwang, qui dirige le programme « Energie & Transport » du Conseil américain de défense des ressources naturelles (NRDC), estime que l’initiative mise en place par EV100 arrive à un moment particulièrement opportun compte-tenu des efforts de l'actuelle administration américaine pour retarder ou annuler les normes les plus strictes en matière d'économie de carburant des véhicules aux États-Unis.

 « Un EV100 – un grand engagement du monde entrepreneurial envers les véhicules électriques – est exactement ce qu'il faut à ce stade. Nous nous trouvons sur un point de basculement et nous pourrions facilement nous arrêter » a ainsi déclaré M. Hwang. En outre, explique-t-il, un programme global en faveur des véhicules « zéro émission » ne pose plus autant de défis qu’auparavant en raison de leurs coûts qui diminuent de plus en plus. « Ce n'est plus le même jeu qu’en 2010, a affirmé M. Hwang. Nous n'essayons pas de pousser un gros rocher sur une colline ».

 

Donner l’exemple, leitmotiv des membres de l’EV100

Parmi les dix entreprises qui ont lancé l'EV100, sept se sont engagées à remplacer une partie ou la totalité de leurs flottes actuelles soit par des voitures à hydrogène ou 100 % électriques, soit par des hybrides conventionnels ou rechargeables. D'autres, comme Ikea et PG&E, se sont engagés à installer des bornes de charge.

Wang Lu, vice-président de Baidu salue l’initiative : « Nous sommes ravis d'être la première entreprise chinoise à rejoindre EV100. […] Nous avons déjà réalisé des progrès significatifs dans la promotion de l'électromobilité à faible teneur en carbone. Nous espérons que d'autres entreprises chinoises suivront notre exemple. »