Découvrez les essais, les comparatifs, les analyses du marché en France et à l'International, et les témoignages d'utilisateurs de voitures électriques et hybrides classés par constructeurs et modèles :

Essai du Peugeot 3008 HYbrid4 2013

Publié le 25 janvier 2013 par - Temps de lecture moyen : 6 minutes environ

Deuxième véhicule hybride le plus vendu en 2012, le Peugeot 3008 HYbrid4 dispose de nombreux arguments (prix, bonus, qualité d’assemblage, …) pour en faire un best-seller en 2013 et tenir la comparaison face à son équivalent diesel

Deuxième véhicule hybride le plus vendu en 2012, le Peugeot 3008 HYbrid4 dispose de nombreux arguments (prix, bonus, qualité d’assemblage, …) pour en faire un best-seller en 2013 et tenir la comparaison face à son équivalent diesel

Premier modèle du groupe PSA Peugeot Citroën à être équipé d’une motorisation hybride innovante (diesel électrique à 4 roues motrices), le 3008 HYbrid4 est commercialisé depuis l’automne 2011. Deuxième véhicule hybride le plus vendu en 2012 (voir notre dossier), le SUV de Peugeot dispose de nombreux arguments (prix, bonus, qualité d’assemblage, …) pour en faire un best-seller en 2013. Breezcar vous livre ses impressions à son volant …
 

Sommaire :
1. Un moteur hybride diesel innovant
2. Un habillage extérieur spécifique et un intérieur très soigné
3. Au volant du 3008 HYbrid4
4. Les consommations, les prix 

 

1. Un moteur hybride diesel innovant 

Lancé au printemps 2009, le Peugeot 3008 doté d’une motorisation conventionnelle (essence et diesel) a fait le succès de Peugeot sur le segment très concurrentiel des crossover. Premier modèle du groupe à avoir intégré la technologie HYbrid4 à l’automne 2011, les Peugeot 508 RXH, Peugeot 508, Citroën DS5 lui emboîtant le pas en 2012. L’innovation portée par PSA consiste à cumuler deux moteurs, l’un diesel (entraînant les roues avant), l’autre électrique (placé sur le train arrière), sans qu’aucun lien mécanique n’existe entre les deux, contrairement à la majorité des voitures disponibles sur le marché. Au sein du groupe Toyota, la technologie adoptée (hybride série-parallèle) combine les deux moteurs via un train épicycloïdal.



L’innovation du constructeur français réside à la fois dans ce moteur « hybride intégral », dans le type de moteur utilisé – un diesel – et également dans la transmission 4 roues motrices. Le moteur diesel est un 2.0 l HDi de 163 ch, l’électrique développant quant à lui 37 ch, pour une puissance totale de 200 ch. Le tout pour une consommation inférieure à la version HDi 163 ch équipée d’une boîte de vitesse automatique (BVA).   

  

2. Un habillage extérieur spécifique et un intérieur très soigné

Les rondeurs du 3008 HYbrid4, associées à des lignes douces, en font l’un des SUV les plus équilibrés du marché. SUV … pas vraiment, puisque Peugeot prône la polyvalence sur ce modèle en mixant l’univers du monospace, du break et du SUV. Son allure de tout-terrain apprêté est renforcée par un avant musclé, une grande calandre et des phares étirés. Sur la finition exclusive HYbrid4, les feux de jour se matérialisent par une rampe à LED, le becquet arrière est de série, une barrette en chrome souligne la calandre avant et les logos « HY » font leur apparition sur le hayon arrière et les portières avant.

Peugeot 3008 hybride diesel

A l’intérieur, les 5 passagers disposent d’un espace agréable et lumineux, doté de multiples rangements. La dotation de série est impressionnante : affichage tête haute, GPS 3D, lecteur DVD, … En option, le 3008 reçoit la sellerie cuir et un toit panoramique en verre. Les matériaux et l’assemblage de qualité sont dignes d’un haut de gamme allemand : les plastiques sont moussés, le chrome et l’aluminium brossé mat sont omniprésents. La console centrale, astucieusement tournée vers le conducteur, favorise la prise en main, malgré un nombre trop important de boutons … Seuls bémols : l’imposant tunnel central pour la transmission intégrale et un volume de coffre réduit par les batteries embarquées (420 l sur l’hybride, 512 l sur les autres versions). Toutefois, l’ouverture du coffre en deux parties, très pratique au quotidien, permet d’abaisser le seuil de chargement. 

>>>> découvrez toutes les nouveautés liées au millésime 2014 du Peugeot 3008 HYbrid4

Meilleure offre Peugeot 3008 HYbrid4
 

3. Au volant du 3008 HYbrid4

Le 3008 hybride dispose de 4 modes de conduite que le conducteur peut sélectionner à l’aide d’une molette positionnée sur la console centrale : 

  • ZEV (Zero Emission Vehicle) pour un mode 100 % électrique
  • AUTO pour une gestion automatique des deux moteurs
  • SPORT pour des performances plus dynamiques
  • 4WD (Four Wheel Drive) pour un mode intégral (4x4)

 

Le mode ZEV permet de rouler pendant 3-4 km, et ce jusqu’à 65 km/h, en tout électrique. Idéal en ville, les batteries placées sous la banquette arrière sont rechargées essentiellement via le frein moteur – sensible et très présent –, épargnant les plaquettes destinées à freiner un véhicule de 1 660 kg. Au-dessus de 120 km/h, le moteur électrique reste inactif. 

Le mode AUTO sera privilégié, car à l’instar de la majorité des véhicules hybrides disponibles sur le marché, le 3008 HYbrid4 apprécie la conduite en souplesse avec un pied droit léger favorisant l’éco-conduite. En utilisant ce mode, l’électronique exploite de façon optimale les deux moteurs. 

Le mode SPORT délivre l’intégralité de la puissance, soit 200 ch, et un couple de 400 Nm, voire 500 Nm en crête (« effet boost »).

Peugeot 3008 hybride 4

L’interaction entre les deux motorisations se fait en toute discrétion, sans la moindre secousse. Le schéma animé sur l’écran central de la planche de bord permet de comprendre le type d’énergie (thermique ou électrique) qui entraîne le véhicule. Le mode SPORT est toutefois plus propice aux secousses lors des rétrogradages, peu aidé il est vrai par une boîte robotisée BMP 6 à simple embrayage dont le principal défaut est un temps de réponse trop lent en rétrogradage.  

Le terrain de jeu favori du 3008 hybride est le bitume, même si sa transmission intégrale lui permet de gagner en confort et en sérénité sur des chaussées dégradées en hiver. L’absence de claquements du moteur thermique à l’arrêt (via le performant système Stop & Start) favorise une conduite en souplesse en milieu urbain. Sur routes pavées, cette version est moins confortable que les versions thermiques, les suspensions ayant été durcies pour s’adapter à la prise de poids du SUV … Sur autoroute et en vitesse de croisière, on apprécie le silence qui règne à bord.  

 

 

4. Consommations et prix 

Les consommations de la motorisation hybride, qui a été revue par les ingénieurs à l’automne 2012, font jeu égal avec la version diesel équivalente (Peugeot 3008 2.0 HDi 163 ch BVA). Ainsi, la version équipée de pneus 16 pouces à très basse résistance au roulement, ne réclame en moyenne que 3,5 l pour 100 km et n’émet que 91 g de CO2 par km parcouru. Les versions hybrides équipées de pneumatiques conventionnels (16, 17 ou 18 pouces) ont des performances un ton au-dessus : 3,8 l / 100 km et 99 g CO2 / km. 

Lors de notre essai, les consommations moyennes du Peugeot 3008 HYbrid4 étaient les suivantes : 

  • 4,5 l en ville
  • 5,5 l sur route
  • 7 l sur autoroute


Le Peugeot 3008 HYbrid4 est disponible en une seule finition déclinée en deux versions :

  • 88 g de CO2/km parcouru à partir de 32 984 euros (bonus 2014 déduit)
  • 99 g de CO2/km parcouru à partir de 36 636 euros (bonus 2014 déduit)


Ce coût d’acquisition associé à un coût d’usage légèrement inférieur (consommation de carburant, taxe véhicule société, entretien, …) ravira les gestionnaires de flottes d’entreprises à la recherche d’un TCO (Total Cost of Ownership ou Coût Total d’Utilisation) optimisé

>>>> découvrez toutes les caractéristiques du Peugeot 3008 HYbrid4 ...
Meilleure offre Peugeot 3008 HYbrid4

comments powered by Disqus

Inscription newsletter

Notre newsletter hebdomadaire: