Emirats arabes : Dubaï convertit ses taxis à la voiture hybride

Publié le 23 janvier 2017 à 10h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

D’ici à 2021, Dubaï veut faire croître sa flotte de taxis et la convertir à la motorisation hybride essence-électrique (crédits : RTA)

D’ici à 2021, Dubaï veut faire croître sa flotte de taxis et la convertir à la motorisation hybride essence-électrique (crédits : RTA)

En prévision de l’exposition universelle qui se tiendra dans sa capitale en 2020, l’Emirat de Dubaï veut faire croître la flotte de taxis. Ces véhicules qui devront, à l’horizon 2021, être pour moitié animés par une motorisation hybride essence-électrique. Une ambition qui fait les affaires du leader mondial Toyota Lexus.

 

Mutation du parc automobile

Les Emirats arabes unis se préparent à l’après-pétrole. En témoigne leur décision de cesser au 1er août 2015 les subventions à l’essence et au gasoil (lire notre article par ailleurs). Une décision qui a entraîné la flambée des prix à la pompe et a été motivée par le gouvernement pour inciter les habitants à emprunter davantage les transports en commun et à faire l’acquisition de véhicules électriques ou hybrides. Plus grande ville des Emirats, Dubaï a déjà installé une centaine de bornes de recharge publique sur son territoire et a, dès 2014, entrepris une expérimentation avec des Renault Twizy. Changement d’ère, les véhicules hybrides essence-électrique sont également concernés par cette petite révolution.

Taxis hybrides Dubaï 

3 500 taxis hybrides en 2021

Très récemment, l’autorité dubaïote en charge des routes et des transports (RTA) a publié son nouveau plan quinquennal (2017-2021) dont l’un des objectifs n’est autre que de faire croître le nombre de taxis dans la capitale de l’ordre de 38 % d’ici à 2020 (de 5 046 à 7 000 unités). Une croissance qui passera également par l’électrification de cette flotte, la même autorité souhaitant atteindre un objectif de 50 % de véhicules animés par une double motorisation hybride à l’horizon 2021. Un plan qui fera probablement les affaires de Al-Futthaim Motors, importateur exclusif des marques Toyota et Lexus, leaders mondiaux sur ce type de technologie.

Bornes de recharge : Dubaï se prépare à la voiture électrique ! 

HYDROGENE : suite à l’inauguration par Dubaï de la première station à hydrogène installée par le français Air Liquide, Al-Futthaim Motors a confirmé vouloir importer des Toyota Miraï, la première voiture à hydrogène du constructeur. Les premiers exemplaires viennent de rejoindre le petit émirat qui compte 2,5 millions d’habitants.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.