SUV électrique : DS planche sur un second modèle attendu en 2018

Publié le 20 juillet 2017 à 15h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Second modèle de la marque après le DS7 Crossback, le petit crossover adoptera une chaîne de traction électrique offrant une autonomie de 300 km sur une seule charge

Second modèle de la marque après le DS7 Crossback, le petit crossover adoptera une chaîne de traction électrique offrant une autonomie de 300 km sur une seule charge

Dès 2018, DS Automobiles commercialisera un second SUV concurrent des Audi Q2, BMW X1 et Mercedes GLA. Petit-frère du DS7 Crossback attendu en hybride rechargeable au printemps 2019, ce petit crossover sera également le premier modèle du groupe Peugeot Citroën à bénéficier d’une chaîne de traction 100 % électrique.

 

Une gamme complète de 6 modèles

Récemment émancipée, la marque premium du groupe PSA Peugeot Citroën veut surfer sur la progression des ventes de SUV qui, en Europe, représentent un tiers des ventes de véhicules neufs et, en Chine, plus de la moitié des nouvelles immatriculations. Pour répondre à la demande, DS Automobiles s’apprête à lancer une gamme complète de 6 véhicules parmi lesquels 4 SUV. Dévoilé en mars dernier au grand public lors du salon de Genève, la DS7 Crossback sera le premier modèle de la gamme. Produit sur le site de Mulhouse (Alsace), le vaisseau amiral accueillera d’abord des motorisations diesel et essence sous son capot avant de recevoir au printemps 2019 un groupe hybride rechargeable essence-électrique, le premier du genre au sein du catalogue de l’industriel français (lire par ailleurs DS7 Crossback : renaissance d’un mythe automobile).

DS3 Crossback 

Déclinaison électrique attendue en 2018

Interrogé en début d’année par nos confrères du site Autocar, Stéphane Le Guével, patron de la filiale britannique de DS Automobiles, avait déjà confirmé l’arrivée d’un second SUV appartenant cette fois-ci au segment B. Un petit crossover dont le volume de production devrait représenter le triple de celui du DS7 et dont la commercialisation interviendrait courant 2018. Une information récemment précisée par Arnaud Leclerc, le directeur du développement de la marque au Royaume-Uni, pour qui – fait surprenant –, le nouveau modèle pourrait à terme remplacer la citadine DS3 qui est pourtant le fer-de-lance du jeune constructeur. Et pour coller aux exigences d’électrification du groupe PSA, le crossover devrait recevoir une chaîne de traction 100 % électrique destinée notamment à concurrencer l’Audi Q2 qui, selon les premiers éléments recueillis, devrait lui aussi être proposé dans une déclinaison électrique avant la fin de la décennie.

 

ELECTRIQUE OU HYBRIDE ? Selon Arnaud Leclerc interrogé par le site Autocar, tous les futurs modèles de la gamme supérieure de DS seront proposés avec un groupe hybride rechargeable. Concernant les modèles plus petits, ils seront tous proposés dans une variante électrique dont l’autonomie oscillerait entre 300 et 350 km en conditions réelles d’utilisation.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.