Lexus NX 300h : discret restylage pour le bestseller européen

Publié le 13 mai 2017 à 07h00 | Fabrice SPATH | 3 minutes

Lancé en 2014, le crossover hybride bénéficie d’un restylage de mi-carrière : nouveaux boucliers et optiques, liaisons au sol optimisées mais motorisation inchangée

Lancé en 2014, le crossover hybride bénéficie d’un restylage de mi-carrière : nouveaux boucliers et optiques, liaisons au sol optimisées mais motorisation inchangée

Lancé il y a 3 ans, le crossover Lexus NX 300h hybride reçoit un léger restylage de mi-carrière. Nouveaux optiques, boucliers redessinés et liaisons au sol retravaillées font partie des quelques nouveautés du millésime 2018. Sous le capot, la double – voire triple – motorisation essence-électrique reste cependant inchangée.

 

Numéro un des ventes en Europe

On ne change pas une équipe qui gagne ! Trois ans seulement après sa première présentation au salon de Pékin, le crossover compact de la division premium du groupe Toyota s’est offert un lifting au salon de Shanghai. Modèle le plus vendu en Europe – 26 105 exemplaires commercialisés en 2016, soit 35 % des ventes Lexus sur le continent –, le NX se classe également en tête des immatriculations du constructeur nippon en France. Avec 1 918 unités écoulées l’an passé sous nos latitudes, le crossover compact devance le grand frère RX (1091 unités) et la berline compacte CT 200h (911 unités).

Lexus NX 300h 

Look agressif conservé

Pour son restylage de mi-carrière, le Lexus NX conserve son look agressif grâce à de nouveaux boucliers avant et arrière, des optiques avant dotés de 3 foyers inspirés du coupé LC, des phares arrière élargis sur le hayon, d’inédites jantes de 18 pouces, de nouvelles prises d’air – sur la version F Sport – ainsi que des antibrouillards désormais intégrés au-dessus du diffuseur avant. Dans l’habitacle, peu de changement à l’exception de l’écran central – toujours non tactile – qui passe de 7 à 10,3 pouces, une montre analogique qui se met à jour de manière autonome ou encore un plus grand espace destiné au chargeur par induction pour smartphone.

 

Liaisons au sol optimisées

Discret, le lifting s’accompagne de liaisons au sol retravaillées et de l’apparition d’une suspension adaptative dérivée du LC 500. Lexus promet également une atténuation des bruits de roulement dans l’habitacle. Sous le capot, le Lexus NX est toujours disponible avec un bloc essence 2.0 l turbo de 238 ch – rebaptisé NX 300 – et avec une chaîne de traction hybride qui représente la très grande majorité des ventes. Décliné en deux ou quatre roues motrices, le NX 300h est animé par un 4 cylindres essence de 2,5 l associé à un ou deux blocs électriques – le second est posé sur l’essieu arrière – pour une puissance cumulée de 197 ch.

Lexus NX 300h : l’essai détaillé du SUV hybride (+ photos) 

TARIFS : actuellement commercialisé à partir de 40 590 euros, le Lexus NX 300h ne bénéficie d’aucun bonus. Mais, grâce à ses émissions contenues à 116 g de CO2/km, le crossover hybride n’est soumis à aucun malus. Une spécificité dont héritera la nouvelle version attendue dans les prochains mois.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.