Electrique : 40 Gigafactories pour répondre à la demande d’ici 2025

Publié le 23 août 2017 à 09h00 | La rédaction | 3 minutes

Pour éviter une pénurie de batteries pour véhicules électriques, Volkswagen estime à 40 le nombre de nouvelles méga-usines à construire d’ici 2025

Pour éviter une pénurie de batteries pour véhicules électriques, Volkswagen estime à 40 le nombre de nouvelles méga-usines à construire d’ici 2025

Selon Ulrich Eichhorn, le patron de la R&D de Volkswagen, 40 méga-usines de batteries de type Gigafactory supplémentaires doivent être construites à travers le monde d’ici 2025. Objectif : éviter une dangereuse pénurie d’approvisionnement en cellules de batteries qui risque de compromettre la croissance du marché des véhicules électriques.

 

40 méga-usines de batteries d’ici 2025

Une grande pénurie de cellules de batterie au Lithium-Ion attend la décennie à venir si une capacité équivalente à 40 Tesla Gigafactories n'est pas ajoutée à celle qui est produite actuellement. Un propos alarmant signé du chef de la R&D de Volkswagen, Ulrich Eichhorn, qui pointe les insuffisances actuelles en matière de production de batteries de voitures électriques.   

 « Nous aurons besoin de plus de 200 gigawatt-heure (GWh) d’ici à 2025 », a déclaré M. Eichhorn, lors de sa rencontre avec la presse qui a eu exceptionnellement lieu au centre d’essai d’Ehra-Lessien, sis à quelques kilomètres du siège du groupe à Wolfsburg, là où celui-ci développe et teste ses nouvelles idées. Une estimation sur les besoins seuls de Volkswagen obtenue en partant d’un scénario selon lequel tous les constructeurs automobiles réalisent 25 % de leur volume de ventes avec des modèles électriques en 2025.

« C'est la demande que nous avons extrapolée en supposant que d'autres fabricants ont un objectif similaire (à celui de Volkswagen) », a précisé Linda Brinkhaus, une chercheuse au sein de la firme de Wolfsburg. En effet, le groupe ambitionne qu’un quart de ses ventes soit réalisé en électriques dès 2025, soit près de 3 millions de véhicules.

Batterie voiture électrique 

160 milliards d’euros pour 1,5 térawatt-heure de puissance

Au cas où la prévision de Volkswagen venait à se réaliser, la demande en batteries va augmenter de façon considérable chez les fabricants jusqu’à atteindre une puissance de 1,5 térawatt-heure (TWh), soit l’équivalent de la production de 40 méga-usines de type Gigafactory.

Pour rappel, la première Gigafactory a mobilisé plus de 4 milliards d’euros d’investissement à Tesla. Il faudrait donc, en théorie, consacrer plus de 160 milliards d’euros à la fabrication d’usines de batteries sur les 8 prochaines années pour suivre la demande, si l’on se réfère au scénario de Volkswagen. A noter qu’à l’heure actuelle, la technologie des batteries de véhicules électriques est essentiellement dominée par des fabricants asiatiques à l’image de LG Chem, Panasonic, AESC, China Aviation Lithium ou encore Samsung.

L’Europe continue à dépendre de fournisseurs d’autres continents pour les cellules même si elle tente de rattraper son retard technologique en construisant ses propres méga-usines de batteries. Une situation à laquelle R. Bosch entend mettre fin. Depuis quelque temps, l’équipementier allemand travaille d’arrache-pied afin d’être en mesure de proposer des cellules de batteries « made in Germany » dans un futur qu’il espère très proche.