Cityscoot : le service de location de scooters électriques fête son premier anniversaire

Publié le 06 juillet 2017 à 09h00 | La rédaction | 3 minutes

Lancé en juin 2016, le service parisien de location de scooters électriques en libre-service compte déjà plus de 30 000 abonnés

Lancé en juin 2016, le service parisien de location de scooters électriques en libre-service compte déjà plus de 30 000 abonnés

Lancée au mois de juin de l’année dernière, l’offre de service proposée par Cityscoot séduit de plus en plus de Parisiens qui n’hésitent plus à utiliser des deux-roues électriques pour les courts déplacements.

 

Un premier anniversaire marqué par le succès

Cityscoot est une jeune société qui propose de louer des scooters électriques aux habitants de Paris. La start-up créée par Bertrand Fleurose en juin 2016 vient de fêter son premier printemps avec déjà à son actif plus de 30 000 abonnés. Un succès fulgurant qui s’explique entre autres par la qualité et l’usage relativement peu contraignant des véhicules, mais aussi par un tarif de location jugé très accessible. Restreints à quelques arrondissements de la capitale au lancement, les scooters en libre-service bleu et blanc sont depuis peu également disponibles sur les communes de Neuilly-sur-Seine et de Levallois Perret.

Quelques démarches simples doivent être faites avant de pouvoir rouler sur un scooter Cityscoot. Cela commence par le téléchargement de l’application qui permet d’effectuer la location. Il est à noter qu’il s’agit d’une application mobile, et que par conséquent, l’usage d’un smartphone est requis. Ensuite, il faut enregistrer via cette application ses coordonnées bancaires et postales. La plateforme exige également l’enregistrement de la photo de la carte d’identité du loueur. Celui-ci doit attendre entre 24 et 72 heures avant de recevoir une confirmation d’inscription. Une fois la confirmation validée, il fait partie de la communauté Cityscoot.

Le prix de la location est de 20 centimes d’euros la minute, soit 3 euros le quart d’heure. « Nous n’avons connu aucun vol, aucune dégradation », se félicite Bertrand Fleurose. Les scooters électriques sont fabriqués par la firme allemande Govecs. Mais toute la partie logicielle qui permet au service de fonctionner efficacement a été inventée par la start-up parisienne.

Cityscoot Paris 

Expansion dans l’Hexagone et en Italie

Cityscoot, qui a levé 18 millions d’euros, notamment auprès de la Caisse des dépôts et du fonds 123 Investment Managers, compte déployer cette solution dans deux villes du sud de la France, fin 2017. La jeune start-up espère ensuite étendre ses activités en Italie à partir de l’année prochaine. « On va privilégier les régions où il fait chaud et où il y a déjà une culture du deux-roues », explique M. Fleurose. Il s’est associé à LeasePlan pour le financement et à Allianz pour les contrats d’assurance.

En France, outre Cityscoot, il y a aussi Mober, un acteur plus confidentiel mais qui compte bien se développer rapidement en tablant sur des scooters dotés d’une autonomie moyenne de 100 kilomètres et sur la possibilité de louer à deux la monture. L’équipementier allemand R. Bosch a également décidé de lancer à partir de cet été dans la capitale française son offre d’ « e-scooters » baptisée COUP qui comprendra plus de 600 scooters électriques.