Voiture électrique : Citroën renonce à une plateforme dédiée

Publié le 04 mai 2017 à 18h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Attendu pour 2020, le premier modèle électrique de Citroën sera également disponible dans des variantes diesel et essence

Attendu pour 2020, le premier modèle électrique de Citroën sera également disponible dans des variantes diesel et essence

Contrairement à la concurrence, Citroën ne fera pas appel à une plateforme dédiée pour ses futurs véhicules électriques. Un même modèle pourra ainsi être décliné en versions diesel, essence et électrique. Une stratégie à moindres coûts qu’adopteront également Peugeot et DS Automobiles.

 

Stratégie à contre-courant

Déception : à l’heure où la plupart des constructeurs travaillent au développement de plateformes modulaires destinées à accueillir leurs futurs modèles électriques, le groupe PSA Peugeot Citroën se contente d’une base technique qui pourra à la fois accueillir des motorisations thermiques (essence et diesel) et électrique. Un choix qui répond à des contraintes financières et à la priorité donnée par la direction aux modèles hybrides rechargeables. Et contrairement à la citadine Renault ZOE dont la conception a été entièrement réalisée autour des enjeux de la mobilité électrique, la firme aux chevrons proposera son premier modèle « zéro émission » codéveloppé avec son partenaire chinois – industriel et financier – Dongfeng en versions thermiques.

 

Diesel, essence ou électrique

Dans une entrevue accordée au site Automotive News Europe, Linda Jackson, la dirigeante de Citroën, a confié que la « stratégie [du constructeur] en matière de véhicules électriques ne consiste pas à proposer un modèle dédié à l’électrique mais de disposer d’une offre électrique au sein d’une gamme. De cette façon, les clients pourront choisir entre une version à essence et une version électrique ». Chez Citroën, tout comme chez Peugeot et DS, les futurs modèles « zéro émission » reposeront sur la nouvelle plateforme e-CMP (common modular platform) et, conformément aux annonces réalisées il y a tout juste un an, bénéficieront d’une autonomie moyenne de 350 km en conditions réelles d’utilisation.

Peugeot Citroën : 350 km d’autonomie pour les futures électriques 

Un premier modèle pour 2020

La marque premium DS Automobiles récemment émancipée devrait recevoir la primeur de cette chaîne de traction via le crossover DS3. Suivra une Citroën – probablement une citadine ou une berline compacte – puis seront lancées respectivement en 2020 et 2021 une version électrique des Peugeot 208 et 2008. Actuellement, le constructeur aux chevrons dispose de trois modèles électriques : la citadine C-Zero – clone des Mitsubishi i-MiEV et Peugeot iOn produites au Japon –, le cabriolet de plage e-Méhari développé sur base Bolloré BlueSummer ainsi que l’utilitaire Berlingo Electric prochainement disponible dans une variante véhicule particulier (VP). L’an passé, Citroën a écoulé 1 827 C-Zero en Europe, un chiffre en croissance de 66 % sur un an (source JATO Dynamics).

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.