Citroën C5 Aircross : variante hybride rechargeable attendue en 2019

Publié le 19 avril 2017 à 08h00 | Fabrice SPATH | 3 minutes

Cousin de la DS7 Crossback, le SUV adoptera une motorisation hybride rechargeable courant 2019

Cousin de la DS7 Crossback, le SUV adoptera une motorisation hybride rechargeable courant 2019

Présenté en avant-première du salon de Shanghai, le Citroën C5 Aircross incarne l’offensive du constructeur aux chevrons sur le marché des SUV. Produit en Chine dès cette année puis fin 2018 à Rennes, le SUV bénéficiera également d’une motorisation hybride rechargeable inaugurée par sa cousine DS7 Crossback.

 

La Chine d’abord, l’Europe fin 2018

Le groupe PSA poursuit son offensive dans le renouvellement et l’électrification de ses gammes. Après avoir dévoilé en mars sa DS7 Crossback, l’industriel français présente en avant-première du salon de Shanghai son Citroën C5 Aircross. Les deux nouveaux SUV reposeront sur la plateforme EMP2 déjà étrennée par le Peugeot 3008 et partageront une motorisation hybride rechargeable de 300 ch. Produit localement dans la cinquième usine PSA à Chengdu, le C5 Aircross sera commercialisé dans l’Empire du Milieu dès octobre 2017. Les Européens devront ronger leur frein et attendre 2019 pour voir arriver le nouveau modèle en concessions. Assemblé pour le Vieux Continent sur le site de Rennes, le SUV compact bénéficiera de blocs essence et diesel ainsi que d’une variante hybride rechargeable dont le lancement est attendue courant 2019.

Citroën C5 Aircross 

Le confort au centre des préoccupations

Long de 4,5 m, large de 1,84 m et bénéficiant d’un empattement de 2,73 m – l’un des plus grands de sa catégorie –, ce pur produit Citroën place le confort du conducteur et de ses passagers au centre de ses préoccupations. L’empattement généreux offre un espace aux genoux arrière de 20 cm – au détriment du coffre (482 l) –, les sièges sont chauffants et massants (suivant finition) et la suspension, en digne héritière de l’hydropneumatique, fait appel au système de butées hydrauliques progressives couvert par 20 brevets. Fidèle au concept dévoilé il y a deux ans sur ce même salon, la silhouette revendique son appartenance au constructeur français avec des chevrons surdimensionnés au sommet de la calandre avant et des feux à LED sur deux étages qui ne sont pas sans rappeler ceux du Cactus.

DS7 Crossback : renaissance d’un mythe automobile 

Triple motorisation essence-électrique

Si le marché chinois sera prioritairement servi, ce n’est pas un hasard dans la mesure où près de la moitié des nouvelles immatriculations dans le pays porte sur des crossovers et SUV. Un sens des priorités qui s’accompagne d’un groupe Plug-in Hybrid (PHEV) sur le premier marché mondial des véhicules électriques et hybrides rechargeables. Une chaîne de traction que le Citroën C5 Aircross partagera avec la DS7 Crossback, soit un moteur 4 cylindres 1,6 l THP essence de 200 ch associé à deux blocs électriques, le premier associé au moteur essence, le second posé sur le train arrière. Piloté par une boîte de vitesses automatique à 8 rapports (EAT8), l’ensemble développe une puissance cumulée de 300 ch et est alimenté par une batterie Lithium-Ion d’une capacité de 13 kWh offrant une autonomie théorique de 60 km en mode « zéro émission ».

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.