Etats-Unis : le Colorado ZH2 à hydrogène remplacera-t-il le Hummer ?

Publié le 18 juillet 2017 à 11h00 | La rédaction | 3 minutes

Prototype, le Chevrolet Colorado ZH2 dopé à l’hydrogène a été confié pour un an à plusieurs bases de l’armée américaine pour être testé en conditions réelles

Prototype, le Chevrolet Colorado ZH2 dopé à l’hydrogène a été confié pour un an à plusieurs bases de l’armée américaine pour être testé en conditions réelles

Annoncé début 2016, le Chevrolet Colorado ZH2 de General Motors subit une année de tests dans plusieurs bases américaines. Récemment, le véhicule électrique dopé à l’hydrogène a été aperçu à Fort Carson, près de Colorado Springs où les conditions se rapprochent le plus des terrains les plus dangereux du monde où le 4x4 devra évoluer dans un proche avenir.

 

Tests en conditions réelles dans les Rocheuses

Fruit d’une collaboration entre General Motors et le Centre de recherche de l’armée américaine TARDEC (Tank Automotive Research, Development & Engineering Center), le Chevrolet Colorado ZH2 est animé par un groupe motopropulseur respectueux de l’environnement et répond aux besoins exigeants d’un véhicule adapté aux zones de combats. Il s'agit d'un SUV animé par un moteur électrique de 170 chevaux qui reçoit son énergie d’une pile à combustible (hydrogène). General Motors a remis l’engin à l’armée américaine en avril dernier en vue d’effectuer des tests de développement portant sur une période d’une année. Depuis, l’US Army a pu évaluer les avantages apportés par ce type de propulsion sur le champ de bataille. Le véhicule a été vu pour la dernière fois à Fort Carson, à l'ombre du Pike’s Peak Hill, franchissant les contreforts des Rocheuses. Un lieu qui simule au plus près les conditions que pourraient rencontrer les soldats dans des endroits plutôt isolés lors de leurs futures missions (lire par ailleurs Aux Etats-Unis, l’usine de Hummer produira des voitures électriques).

 

L’autonomie et la sécurité en question

Selon GM et le TARDEC, le Chevrolet Colorado ZH2 est furtif grâce à son silence de fonctionnement et sa faible émission de chaleur contrairement aux emblématiques Humvees utilisant des générateurs diesel bruyants. Son groupe motopropulseur peut également servir de génératrice pouvant fournir suffisamment d’électricité aux appareils de transmission ou de communication sur le terrain. Grâce à sa technologie pile à combustible, le véhicule n’émet que de la vapeur d’eau et peut alimenter en eau son équipage à raison de 2 litres par heure. Toutefois, le ZH2 présente quelques inconvénients que le TARDEC espère corriger et améliorer durant l’année de test. Ses quatre réservoirs renforcés de fibre de carbone pouvant contenir jusqu’à 4 kg d’hydrogène gazeux sous pression et hautement inflammable pourraient constituer une menace pour la sécurité des militaires. D’autre part, l’autonomie de la voiture est également limitée selon les conditions d’utilisations. Sur les dunes de sable de la Floride, la portée plafonne ainsi à seulement à 150 km sur une seule charge en hydrogène, soit la moitié de ce que la voiture a atteint au Colorado.

 

HYDROGENE : la voiture à hydrogène gagne progressivement en notoriété auprès du grand public. Après le crossover Hyundai ix35 FCEV – premier modèle à hydrogène produit en série –, les berlines Toyota Mirai et Honda Clarity, le SUV Mercedes GLC Fuel Cell commercialisé en petite série dès 2017, voici le Chevrolet Colorado ZH2. Un mastodonte posé sur d’énormes roues de 37 pouces dont vous pourrez découvrir toutes les caractéristiques techniques ici.