Californie : Volkswagen contraint de poursuivre ses efforts dans l’électrique

Publié le 12 juin 2017 à 13h00 | La rédaction | 2 minutes

Suite au scandale du Dieselgate, l’Etat de Californie contraint le groupe Volkswagen à lancer trois nouveaux véhicules électriques d’ici 3 ans

Suite au scandale du Dieselgate, l’Etat de Californie contraint le groupe Volkswagen à lancer trois nouveaux véhicules électriques d’ici 3 ans

Volkswagen devra s’acquitter d’une nouvelle amende de 225 millions de dollars aux Etats-Unis suite à l’affaire du Dieselgate. Il a été également contraint de lancer trois nouveaux véhicules électriques d’ici trois ans.

 

Amende liée au scandale des moteurs truqués

C’est un juge d’une cour de justice fédérale, Charles Breyer, qui a validé les deux nouveaux accords de dédommagement signés entre le constructeur automobile allemand et ses plaignants américains. Le premier accord prend effet au niveau national, tandis que le second est spécifique à la Californie.

Suite à ces nouvelles ententes, l’Etat de la côte Ouest devrait recevoir 25 millions de dollars de la part de Volkswagen. Le reste de l’amende ira entre différents organismes, comprenant l’agence de protection environnementale américaine (EPA), le département de la justice des Etats-Unis (DOJ), et l’agence de protection de la qualité de l’air de l’Etat de Californie (CARB).

Pour Richard Corey, un haut responsable du CARB, ces accords « clôturent un autre chapitre » du Dieselgate, affaire de fraude à grande échelle qu’il qualifie comme « l’une des tentatives les plus malhonnêtes pour contrevenir aux législations sur la qualité de l’air ».

Mais il ajoute aussitôt qu’« il est maintenant temps de s'engager dans la sérieuse affaire d'atténuer les dommages environnementaux ». Beaucoup plus conciliant qu’à l’accoutumée, le responsable du CARB semble vouloir tourner la page du Dieselgate et invite Volkswagen à « poursuivre ses efforts », afin, dit-il, « de s'assurer que rien de tel ne se reproduise » (lire par ailleurs Volkswagen : la voiture électrique par millions).

Volkswagen e-Golf 

Contraint de vendre 35 000 électriques d’ici 2019

Les sanctions qui ont été imposées à Volkswagen ne sont pas seulement de nature financière. En effet, il est exigé du constructeur de Wolfsburg qu’il prenne part aussi aux efforts de recherche et de développement qui doivent accélérer l’émergence du marché des véhicules électriques aux Etats-Unis. VW va ainsi devoir mettre sur le marché californien deux nouveaux modèles de voitures électriques d’ici 2019, en plus de son e-Golf. Il doit enfin vendre au moins 35 000 unités de ces différents modèles entre 2019 et 2025.

Par ailleurs, VW accepte également de financer un deuxième projet « Green City » en Californie, projet qui pourrait se traduire par la création d’une nouvelle flotte de véhicules électriques dans l’Etat, ainsi que l’instauration d’un système de fret à zéro émission.