Bollinger B1 : le 4x4 cubique et électrifié précommandé à plus de 6000 exemplaires

Publié le 24 septembre 2017 à 11h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Outre-Atlantique, le premier véhicule électrique de Bollinger Motors aux allures de 4x4 des années 1980 a été précommandé à plus de 6 000 exemplaires

Outre-Atlantique, le premier véhicule électrique de Bollinger Motors aux allures de 4x4 des années 1980 a été précommandé à plus de 6 000 exemplaires

Marque encore peu connue dans le domaine de la construction automobile, Bollinger Motors, acteur américain basé à Hobart (New York), dévoile son premier 4x4 conçu pour les baroudeurs. Baptisé Bollinger B1, le véhicule totalement électrique développe des performances assez intéressantes malgré son look carré manquant d’aérodynamisme.

 

Une allure de 4x4 des années 80 et 90

Fondé en 2014 par Robert Bollinger, Bollinger Motors développe depuis 2015 son premier modèle baptisé Bollinger B1, un tout-terrain assez rustique qui privilégie davantage l'aspect pratique que l’esthétique. Il s'agit d'un véhicule 100 % électrique aux allures de 4x4 des années 80 et 90 destiné aux artisans et agriculteurs évoluant dans des zones peu accessibles et qui souhaitent préserver l’environnement. Présenté fin juillet aux États-Unis, le véhicule adopte un style très cubique rappelant les lignes du Land Rover Defender ou celles du Daihatsu Rocky produit en Chine de 1984 à 1998. Il est monté sur un châssis très léger en aluminium, conçu pour s’adapter à tous types de terrains, surtout en hors-piste. Selon la marque américaine, il sera proposé en deux formats de carrosseries (fermée ou pick-up) mesurant 3,81 m de long et 1,94 m de large.

 

Déjà plus de 6 000 réservations

Côté technique, le Bollinger B1 est animé par deux moteurs électriques installés sur chaque essieu totalisant une puissance de 360 chevaux et 640 Nm de couple. De quoi permettre une accélération de 0 à 100 km/h en 4,5 secondes et une vitesse de pointe de 240 km/h. Selon la jeune marque américaine, à sa sortie, il sera proposé en deux configurations de batteries avec une capacité de 60 ou 100 kWh offrant une autonomie respective de 200 et 320 kilomètres. Des batteries Lithium-Ion qui pourront faire le plein d’énergie entre 7 à 12 heures sur une borne de recharge mais seulement de 75 minutes grâce à un chargeur haut capacité. Si aucun prix n’a jusqu’ici été révélé, le constructeur new-yorkais affirme qu’il a déjà reçu plus de 6 000 demandes réservations en à peine 15 jours. Les premières livraisons sont attendues à horizon 2019, mais en attendant, la marque nous fait patienter en publiant des vidéos du véhicule effectuant quelques tests.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.