Alpine : son futur crossover en électrique ou en hybride ?

Publié le 08 août 2017 à 11h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

Après la berlinette A110, Alpine plancherait sur un crossover électrique ou hybride rechargeable commercialisé dès 2019 (crédits : Auto Express)

Après la berlinette A110, Alpine plancherait sur un crossover électrique ou hybride rechargeable commercialisé dès 2019 (crédits : Auto Express)

Après avoir présenté du coupé Alpine A110 au côté de la version survitaminée de la ZOE à Goodwood, la marque sportive de Renault pourrait lancer son second modèle d’ici 2019. Et selon Auto Express, il s’agirait d’un SUV électrique ou hybride rechargeable esthétiquement proche de l’A110.

 

Futur concurrent du Porsche Macan 

Depuis quelques mois, les rumeurs sur la possibilité d’un SUV Alpine vont bon train sur presque tous les médias et réseaux sociaux. Toutefois, à en croire nos confrères britanniques de chez Auto Express, ces rumeurs semblent se confirmer et la firme de Dieppe serait bel et bien en train de plancher sur son premier crossover. Après le succès de la nouvelle A110 lors de sa présentation au dernier salon de Genève, le constructeur français n’a d’autre choix que d’agrandir sa famille notamment avec un SUV. Un modèle qui pourrait rivaliser directement avec le Porsche Macan dans ce segment très prisé. Selon la même source, le véhicule serait déjà dans sa phase de développement et pourrait débarquer en concessions dès le début de l’année 2019. Bien entendu, après la sortie de la berlinette à la rentrée de 2017 qui devrait intensifier sa production courant 2018.

Alpine SUV 

Hybride rechargeable essence-électrique

Stylistiquement parlant, le futur SUV devrait reprendre quelques éléments à son aîné pour une silhouette assez proche de cette dernière. Des images parues sur Twitter montrent d’ailleurs le design distinctif du véhicule avec sa double façade avant, l’absence de grille supérieure, la fameuse signature lumineuse à feux antibrouillards ronds ainsi que les flancs creusés de l’A110. Côté motorisation, on pourrait s’attendre à un bloc 4 cylindre essence de 1,8 litre turbo que l’on retrouve déjà sur la berline coupé, mais également sur la nouvelle Renault Mégane R.S. Une motorisation qui pourrait être associé à un bloc électrique et faire ainsi du crossover Alpine le premier modèle hybride rechargeable du groupe. En ce qui concerne les performances, aucune information n’a encore été divulguée, mais les premières indiscrétions parlent d’une puissance légèrement supérieure au coupé. On parle notamment de 300 chevaux contre 252 pour l’A110. Les rumeurs évoquent également d’un système à transmission intégrale, mais la voiture pourrait sans doute être équipée de quatre roues directrices.

 

ELECTRIQUE ? Leader européen sur le marché de la voiture électrique, Renault pourrait intégrer une chaîne de traction 100 % électrique sur son futur crossover Alpine. Une technologie probablement héritée du concept Renault ZOE e-Sport dont la version de série a été récemment confirmée par un membre de la direction (pour aller plus loin, lire notre article Renault ZOE : une version sportive de 460 h bientôt réalité !)

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.