Aeromobil : la voiture-volante à motorisation essence-électrique commercialisée en 2018

Publié le 06 juillet 2017 à 13h00 | La rédaction | 3 minutes

Commercialisée en 2018, la voiture volante Aeromobil 3.0 est animée par une motorisation essence-électrique est passe d’un mode à l’autre en seulement 3 minutes

Commercialisée en 2018, la voiture volante Aeromobil 3.0 est animée par une motorisation essence-électrique est passe d’un mode à l’autre en seulement 3 minutes

Longtemps considéré comme n’étant que de la fiction, les voitures volantes sont aujourd’hui une réalité et font même de plus en plus la une des actualités. La preuve : au dernier salon du Bourget, une start-up slovaque a dévoilé la nouvelle version de son concept de voiture volante essence-électrique aux ailes rétractables : l’Aeromobil 3.0.

 

Une vitesse de pointe de 160 km/h en mode voiture 

Au Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace (SIAE) de Paris-Le Bourget qui s’est tenu du 19 au 25 juin dernier, un stand en particulier a attiré l’attention des visiteurs. Il s’agissait de l’espace « Paris Air Lab », réservé aux innovations où la société slovaque Aeromobil a présenté un concept-car combinant une voiture à un avion. Avec ses 6 mètres de long et 1,5 m de large, l’engin dispose de quatre roues alimentées par un moteur électrique en mode voiture dont la vitesse de pointe culmine à 160 km/h. Le prototype 3.0 bénéficie également d'une hélice avec quatre pales alimentée par un moteur à essence ainsi qu’une paire d'ailes rabattables pour sa navigation dans le ciel. Toutefois pour prendre son envol, l'avion devra se trouver sur un aérodrome pour recevoir le feu vert d’une tour de contrôle (découvrez aussi le record de vitesse de l'avion électrique Siemens).

 

D’un mode à l'autre en moins de 3 minutes 

Passant d’un mode à l’autre en seulement 3 minutes, cet « avion-voiture » coûte environ 1,2 million d’euros soit quasiment l’équivalent d’un jet privé électrique à l’image du tout dernier modèle proposé par EViation Aircraft dont le prix d’accès a été fixé à 1,4 million d’euros. « Nous visons une clientèle d’hommes d’affaires souhaitant se déplacer rapidement et éviter les bouchons en combinant les avantages de la route et de l'air », nous confirme Muhammad Imran, l’ingénieur en charge du développement du véhicule. À ce prix-là, l’engin dispose d'une autonomie de 700 km en une charge pleine et d’une vitesse de croisière de 360 km/h. Malheureusement, il ne pourra accueillir que son pilote accompagné d’un passager assis à ses côtés. Mais si le succès est au rendez-vous lors du lancement en 2018, d’autres déclinaisons seront ensuite lancées : « Un modèle à plus de deux places, ou un autre à décollage vertical » explique Stefan Vadocz, porte-parole de la start-up.

 

EVIATION AIRCRAFT : présenté au Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget, le concept Alice est un petit jet privé non pressurisé de 12 m de long, pouvant transportant entre 6 à 9 passagers en plus des 2 membres d’équipage. Il embarque trois moteurs électriques développant une puissance de 280 kW et alimentés par une batterie lithium aluminium fusion de 980 kWh (pour aller plus loin, découvrez notre article Avion électrique : Paris-Barcelone en mode « zéro émission » dès 2021 ?).